Changement de décor

Oui bon, vous allez nous dire « mais c’est pas encore l’hiver, gnagnagna… ».

Nous, on considère qu’à partir du moment où il y a combo de neige/glace/nuit qui tombe à 16h30/températures négatives/envies de grosses poutines bien grasses/chocolat chaud sous un plaid/envies suicidaires (oui, bon, ptet pas quand même!) c’est que c’est l’hiver. Et pis c’est toute!

hiver
(Et, ok, aujourd’hui il fait 13 et il pleut, mais on change notre décor quand on veut. Faque c’est ça qu’est ça.)

Les petites ruelles de Montréal

Congé maternité oblige, je passe un peu ma vie à me balader dans les rues du quartier. Alors pour casser la routine, j’essaye de trouver toujours des nouvelles petites ruelles (Youhou, l’aventure!). Et les petites ruelles de Montréal sont pleines de vie et de secrets. J’aime bien m’y promener. On y découvre des appartements super chouettes, bien cachés, des terrasses de fou, des petits jardins cachotiers autant que des habitations toute de guingois ou à l’abandon. C’est marrant.

ruelles

Hey, faut bien s’occuper hein! Et puis il fallait en profiter avant la neige, car malheureusement je doute que les ruelles soient déneigées l’hiver…

« On lâche pas les filles! »

Faire du sport et avoir un bébé ? C’est possible avec le…. tintintin… CARDIO POUSSETTE!

cardio-poussette Je me dois de faire un petit article sur cette activité ô combien inconnue (ou jugée ridicule) car on me demande tout le temps « mais c’est quoi exactement ? » Et ben c’est simple, c’est un cours de sport en plein air, où tu viens avec ton bébé dans la poussette. Ça permet donc de : prendre l’air, refaire du sport, aérer le bébé, rencontrer des gens et maigrir (on peut rêver!). Alors oui, t’as l’air un peu con à faire tes squats avec ta poussette dans le parc, mais est ce qu’on a pas l’air aussi con dans une salle de gym, hein, je vous le demande ? Parce que finalement on fait les mêmes exercices, sauf qu’au lieu de les faire sans bouger, on avance en même temps (parce qu’il faut que ça roule si tu veux que ton mioche dorme!), on se promène dans la nature et ça sent pas la transpi (ah ah, point positif n’est ce pas?!)

1h15 le cours 2 fois par semaine avec grosso modo : 50 minutes de cardio, exercices en tout genre, le tout en mouvement, puis 20 minutes d’abdos, pompes, gainage et 5 minutes d’étirements : à un endroit fixe. En général pour les abdos et les étirements, comme ça ne bouge plus, c’est le moment où les gremlins commencent à se réveiller, bouger, chouiner, pleurer… (mais mademoiselle parfaite, elle, ne dit jamais rien, enfin pour l’instant :)).

C’est totalement nord américain ce truc, mais j’ai vu sur internet que ça arrivait en France, dans les grandes villes. L’avantage c’est qu’à Montréal, il y a beaucoup de parcs, donc c’est toujours un cadre sympa. Et comme ce sont des oufs malades crazy au Québec, il y a aussi une session d’hiver. Mais là je ne suis pas encore sûre de m’y inscrire… Allez comprendre! On s’en reparle en janvier hein.
cardio-traineau

Alors ok ça fait un peu secte, et ça a l’air un peu ridicule vu de l’extérieur, mais faire du sport sans devoir payer une gardienne ou attendre le soir que le père revienne du boulot, c’est pas mal non plus. Ah et un truc très intéressant également : ça a l’air très fatiguant le sport pour un bébé de 4 mois qui glande/dort dans sa poussette, car chaque cours est suivie d’une immmmmmense sieste l’après-midi (et donc pour la mère aussi!). Alors qu’est ce qu’on dit au cardio-poussette ?

thanks

C’est l’automne (c’est-à-dire bientôt l’hiver)

SAMSUNG

Et oui c’est déjà l’automne avec des feuilles d’arbres déjà oranges, rouges, jaunes et même tombantes parfois hélas. (ben l’automne quoi!)… et c’était même complètement l’été indien ce we avec un bon pti 25°, et sans doute un des derniers piques-nique avant looooooooongtemps! On a même trouvé notre couple  vedette qui va avoir l’honneur d’être en « une » toute la saison. (Y’en a qu’ont de la chance tout de même!)

automne

laurier

Et si y’a bien un truc beau en automne, c’est cette lumière. Aaaahhh, la lumière de l’automne!

Profitons les amis because winter is coming…

no gif

Tchao Günther!

Ce n’est à proprement parler pas une bd québécoise étant donné que l’auteure est française, mais comme elle habite à Montréal, et que c’est édité par un éditeur québécois Parfum d’encre, hein…bon… c’est un peu québécois quand même!

Et surtout c’est une chouette BD! Cette dessinatrice raconte l’arrivée d’un cancer du sein dans sa vie, à 29 ans. Pas folichon folichon tout ça, me direz-vous! En effet, dans le genre « bim, prends ça dans ta face de trentenaire », ça se pose là, mais c’est raconté avec beaucoup d’humour.

Au départ, c’était un blog http://tchaogunther.com/, qu’elle a commencé car elle ne savait pas trop comment annoncer ça à ses proches, et c’était aussi une façon de dédramatiser, de rendre ça réel, d’avoir un espace pour exprimer ses angoisses…Elle donne même un pti nom à son cancer : Günther (car c’est en allemand qu’on dresse les animaux de cirque!). C’est drôle et très touchant, et personnellement, en temps que fille de 30 ans (bon ok, 31…:( ), on est forcément un peu chamboulée, et on a très envie d’aller se faire dépister, au cas où…

Aujourd’hui, un 1er tome est sorti, un 2 ème viendra (après le cancer, la chimio, youhou!). Et en attendant, on espère que tout va mieux pour elle, et qu’elle a gagné la bataille. Allez, dégage Günther!

tchaoghuntercouv

tchao gunther

tchao gunther

Il n’y a pas encore d’éditeur en France, mais je suis sûre que ça ne devrait pas tarder…

Vermont : la ferme de Schelburne

Lundi matin, direction super bon brunch à la ferme de Schelburne, un peu au sud de Burlington, sur les conseils du journal La Presse : « C’est une ferme historique, biologique et écologique. L’ancienne maison des maîtres est transformée en une chic auberge donnant sur le lac, ouverte uniquement de mai à octobre. Le chef utilise tout ce que la ferme produit pour concocter son menu. Un délice de fraîcheur. Prenez ensuite le temps de parcourir cette immense demeure d’un autre temps, avant d’aller vous dégourdir les jambes sur les sentiers« . Mmmmhhh, voilà qui donne envie, il est 10h et on a la dalle, alors ça tombe bien!
Évidemment c’est complet parce qu’évidemment on n’a pas réservé… (boulets forever!) Bon tant pis y’a une petite boutique à l’entrée avec quelques trucs à manger et il nous reste des cookies… (certes un peu décevant mais bon cookies vermontois svp!) Maintenant qu’on est là, on ne va pas partir, on va donc « prendre le temps de parcourir cette demeure d’un ancien temps »!!! Il fait un temps de dingo dingue en plus… Et on n’est pas déçu, c’est effectivement magnifique de se balader dans cet immense domaine.

shelburnefarmsLa ferme

shelburnefarms

shelburnefarms

shelburnefarms

shelburnefarmsPetite cahute qui sert des sandwichs, salades… Ouf, on est sauvé! Et c’est bon :)

shelburnefarmsL’auberge où l’on a failli manger! Mais si, là-bas au loin!

shelburnefarms

ferme vermont

On pense qu’on aime tant le Vermont parce que ça nous rappelle la Normandie (sauf que quand il fait chaud, c’est 30° et non 21!), et qu’un petit brin de nostalgie ne fait pas de mal de temps à autre. Ça doit être les vaches qui nous font cet effet!!!

En tout cas on reviendra pour aller y manger, avec réservation cette fois-ci! Non mais!

Vive le Vermont qu’on vous dit!

Dans le Vermont, on mange local

Un petit déjeuner complètement grano! Vive le Vermont!

petit dej vermontOn aimerait faire ça tous les jours, mais faut bien avouer que ça revient cher le petit-déjeuner! Ce qui est triste quand même, c’est de voir que plus c’est sain et local, plus ça coute cher. Le monde ne tourne plus rond ma bonne dame, ç’a pas d’allure!

Pour manger local si vous êtes de passage à Burlington, VT, vous devriez trouver votre bonheur icitte: http://www.citymarket.coop/ (C’est un peu hors de prix sur certains produits mais bon c’est pas pour y faire son épicerie de tous les jours, plutôt pour se faire plaisir une fin de semaine!)