Pluie du matin n’arrête pas le pélerin

Partir 3 jours en  canot camping entre mecs, c’est l’fun! Se taper le pire we de l’été, c’est poche en criss.

camping_pluie

Surtout quand on se la joue warrior avec un parcours de 34 km de canot avec au moins 500 m de portage (Le portage c’est quand pour passer d’un lac à un autre, tu dois porter ton canot et tout ton matos, et un canot, ça pèse lourd en ta!). De la pluie presque non stop, du froid et des moustiques. Enjoy!

– « Mais c’était quand même sympa, non ? »

– « Ben il a plu presque non stop, quoi! »

– « Ouais mais c’était sympa quand même ? »

– « Ben il a beaucoup plu »

 

Bon, c’était quand même un peu sympa, mais il a plu quoi!!!

Publicités

Il fait toujours beau à Tofino

Lever tôt, direction Tofino, il pleut des cordes, un truc de ouf, et ça ne s’arrêtera plus pendant 24 h ! Depuis, quand on raconte nos vacances et qu’on dit « Il a plu beaucoup à Tofino » ,tout le monde de répondre « Oh il pleut tout le temps à Tofino ». Au moins, on se dit que c’est normal en fait, c’est pas comme si on avait pas eu de chance, c’est bon pour le moral! Avouons le, cette journée de pluie torrentielle fût un peu spooky, tendance errance, on se réfugie dans un pub où on joue aux Colons de Catane en buvant de la bière, puis à un moment donné, on décide de chercher un camping. Mais il pleut tellement qu’on n’est pas plus motivé que ça! Après avoir essuyer quelques échecs, on trouve enfin un endroit où dormir. Ouf ! Autre conseil : réservez à Tofino ! carnet_pluie_tofinoDonc pour le surf et la belle vue sur la mer on repassera. Nous on a vu Tofino sous la brume et c’était différemment beau certes mais beau quand même ! Le lendemain c’est pas le grand soleil mais il ne pleut plus! On se balade sur les plages et dans la forêt pluviale (type forêt tropicale mais sans bête chelou qui font peur) et juste pour ça, ça valait le coup de venir se perdre si loin !

rocheuses_tofino_plage
rocheuses_tofino_foret

camper sous la pluie c'est le pied!Petite remarque à l’attention du camping surf junction : en fait un sol où l’on peut planter les piquets c’est bien aussi !!! On dit ça on dit rien! Mais à part ça, le camping était très bien !

Vive le Québec libre !

Aujourd’hui c’était jour férié, fête nationale du Québec !

Il y avait ce soir un gros show dans le parc Maisonneuve de Montréal, retransmis à la télé, présenté par Guy A. Lepage (hyper connu ici, il présente le « tout le monde en parle » québécois, apparemment une des émissions les plus regardées, mais comme on aura pas la télé, on pourra pas voir à quoi ça ressemble!)

Bon alors le spectacle était à 20h30, et on avait vu sur le programme qu’il y avait des trucs à partir de 13h… Donc nous, on est arrivé tranquillement vers 17h ! Et là grosse erreur qu’on a pas faite ! En fait il n’y avait rien, du coup on a  zoné pendant 3 plombes ! Ce fut un peu long…
Évidemment s’il avait fait beau, on se serait posé dans l’herbe, on aurait lu… mais que dalle ! il y avait des énormes averses toutes les 20 minutes, l’herbe était trempée… On ne vous cache pas qu’on a failli rentrer, mais en même temps on avait 1 heure de marche jusque chez nous (a-t-on déjà précisé l’étendue de cette ville ?) , donc on ne serait pas revenu c’est sûr… et quitte à être venu, autant rester au moins pour voir le début…

Alors on a bu de la bière, et mangé un cheeseburger (souvenez vous, il n’y a que ça ici !!!) pour passer le temps !

Puis ça a enfin commencé !
On s’est pris une bonne grosse dose de chansons du cru (et de pluie !) C’était bien marrant ! Il y avait les plus grands chanteurs québécois (enfin je crois, vu que nous on les connait pas !), avec en guest star, of course, Mister Robert Charlebois !!! Sans oublier Eric Lapointe !

Ah, ah ! Vous ne connaissez pas Eric Lapointe, alors comment dire… euh… sans nous faire d’ennemis ici… c’est un peu le Johnny Halliday Québécois ! ( Personnellement  je crois que je préfère encore Johnny, mais c’est sans doute parce que je suis un peu habituée, je suis pas objective !). Bref on a pas trop pas trop aimé… mais on y reviendra !

Egalement un certain Damien Robitaille qui a fait son show entouré de danseuses (Toute ressemblance avec Tom Cruise serait fortuite) Ci-après le clip de son tube du moment avec des vrais morceaux d’hiver québecois dedans (Mais en fait il vient de l’Ontario… allez comprendre…) et un skidoo Bombardier grande époque.

Alors nous, on avait un peu froid, mais il y avait des gens en tee-shirt ! C’est des ouf ici !

Il a comme qui dirait un peu plu !
Heureusement pour lui, Guillaume avait sa capote géante ! Je crois qu’il va m’en falloir une !

ça y est, ça commence ! Enfin !

Robert Charlebois chante « je reviendrai à Montréal »

Heureusement pour nous, les paroles étaient écrites sur les écrans, ce qui nous permettait de comprendre, ou plutôt de lire les paroles !
Parce que soyons honnête, y’a certaines chansons… on ne sait toujours pas de quoi ça parle !  C’est plate hein ?!
Petit exemple du vocabulaire québécois, dans la chanson « Entre 2 joints » de ce cher Bob Charlebois :

Tout ça a commencé
Sur les plaines d’Abraham
La chicane a pogné
T’as mangé ta volée

Mais depuis ces temps-là
T’as pas beaucoup changé
Je te trouve ben magané
Pi encore ben pogné

REFRAIN:
Entre deux joints
Tu pourrais faire quelque chose
Entre deux joints
Tu pourrais te grouiller cul

Ta soeur est aux États
Ton frère est au Mexique
Y font de l’argent là-bas
Pendant que tu chômes icitte

Tes né pour un petit pain
C’est ce que ton père t’a dit
Chez les Américains
C’est pas ça que t’aurais appris

REFRAIN

Y te reste un bout à faire
Faut que t’apprennes à marcher
Si tu fais comme ton père
Tu vas te faire fourrer

Ah je sais que t’es en hostie
Pis que t’en as jusque là
Mais tu peux changer ça
Vit ça presse en maudit

REFRAIN

T’as un gouvernement
Qui te vole à tour de bras
Blâme pas le gouvernement
Mais débarrasse toi z’en

Couche-toi pas comme un chien
Pi sens-toi pas coupable
Moi je te dis que t’es capable
Ce pays là t’appartient

REFRAIN

T’as pas besoin de crier
T’as juste à tenir debout
Ça sert à rien de brailler
Mais faut que t’ailles jusqu’au bout

Tas rien à perdre vois-tu
Parce qu’ici au Québec
Tout commence par un Q
Pi finit par un bec.
Pi finit par un bec.