Soutenons les prostates québécoises

Ceci est un message de prévention vu dans le métro montréalais, qui m’a bien fait rire ce matin !

Alors, ok, on soutient, mais dites donc, c’est pas un peu sectaire quand même de soutenir uniquement les prostates québécoises ? Et les prostates ontariennes et albertiennes, et on vous parle même pas des prostates saskatchewiennes, tout le monde s’en fout, c’est ça ? C’est vraiment dégueulasse!

Et puis, bon, tant qu’à en parler, si vous voulez faire un petit geste : http://www.procure.ca/

Publicités

Urbania

Urbania est un très bon magazine québécois. Avec des articles écrit en québécois, sur des sujets drôles, bizarres, intéressants ou les 3 en même temps. C’est toujours un peu décalé. Chaque exemplaire développe un thème précis : l’humour, les lesbiennes, les bébés… et il y en a normalement 4 par an. C’est graphiquement très chouette avec plein de belles illustrations. Le dernier est sur le froid, et il est vraiment très bien !

Et en plus ils ont des supers locaux avec des gros canapés, un baby foot, et sans doute plein d’autres trucs trop bien que je n’ai pas eu le temps de voir en allant acheter mes archives (car oui si vous aimez Urbania, vous pouvez aussi acheter les plus vieux en allant dans leurs bureaux.)

Je veux travailler là ! Et le prochain sera sur Paris !

http://urbania.ca/accueil

Québec, version hivernale

Cette fois-ci on est venu pour voir le carnaval de Québec, qui est paraît- il le « plus grand carnaval d’hiver au monde ». Verdict : mouais, ben en même temps si y’a 2 carnavals d’hiver dans le monde, c’est pas dur d’être le plus grand. Franchement pas terrible. Le défilé était vraiment pas génial, et puis l’attente par -30° n’arrange pas les choses faut bien l’admettre !  Bon par contre y’a tout un tas de petites activités marrantes pour les enfants l’après-midi, mais si t’as plus de 12 ans… Mais on s’est bien baladé, bien marré, bien gelé et on a été visiter l’hôtel de glace en repartant, et ça c’était carrément cool (mais toujours aussi froid).

Oui on insiste un peu sur le froid là, mais sérieux, on a jamais autant caillé de toute notre vie. Enfin « on » c’est surtout Charlotte mais Guillaume faisait pas trop le malin non plus quand il prenait des photos (avec ses gants) et qu’il avait l’impression que ses doigts allaient tomber (malgré les gants)!

étape 4 : Tadoussac et les Bergeronnes

Ce matin, on quitte le parc de Saguenay, direction le traversier pour Tadoussac. On décolle tôt, comme la tente est encore trempée, on la met en vrac dans la voiture, qui ressemble de moins en moins à une voiture et de plus en plus à un dépotoir !!!

Tadoussac est une micro ville de 800 habitants, qui doit vivre uniquement grâce au tourisme des baleines !!! On décide en arrivant d’aller à Bergeronnes, un petit bled à 20 km. Plus tranquille, moins de touristes. De là, on va voir les baleines !!! Oui on aime pas trop les touristes mais on en est alors on fait comme tout le monde : des baleines, des baleines !! On en observe depuis la côte à la jumelle puis on part faire une virée de 2h en zodiac à 18h, horaire exceptionnel car la compagnie qu’on a choisi a un bateau en panne, et fait donc une « tournée » supplémentaire,  quand tous les autres s’arrêtent à 17h. Ce qui fait qu’on se retrouve le seul bateau sur le fleuve… avec en plus le coucher de soleil ! Le paysage est totalement hallucinant et irréel. Et on voit plein de baleines of course ! des belugas, des rorquals, une baleine à bosse… qui ne s’est pas lavée les dents depuis 1932 !!! Elle a plongé pas loin de nous, et bonjour l’odeur !


Le soir, on retrouve Julie  et Julien, des français qu’on a rencontré à Montréal et qui sont justement à Tadoussac le même jour que nous ! On mange ensemble et passons une très bonne soirée puis allons nous coucher, et pas dans un camping, non, dans un gîte, dans un vrai lit dans lequel nous dormons comme des sonneurs, avec un super petit déjeuner le matin, et ça, c’est cool !!!

étape 3 : Le Fjord du Saguenay – Baie éternité

Ça y est, nous voilà dans le parc du Fjord du Saguenay dans le secteur de la Baie éternité, nom évocateur s’il en est, fin prêts à randonner ! (Enfin certains plus que d’autres !)

Fjord du Saguenay

Nous commençons avec une randonnée de 14,6 km aller/retour… Même pas mal ! Un sentier coupé de ruisseaux qui longe la baie en sous-bois et qui monte raide ensuite vers le Cap.
Au sommet du Cap du géant c’est un magnifique paysage qui récompense nos efforts ! Nous surplombons la baie de plus de 300 mètres et en profitons pour casser la croûte. Nous voyons alors un Faucon Pélerin regagner son nid avant de se relancer dans les airs. Ça donne envie de s’envoler aussi, il se la raconte celui-là !

étape 2 : Baie Saint Paul

Petite escale de 2 nuits au camping de Baie Saint Paul. Oui ça c’est la vue depuis notre emplacement de camping au Balcon vert !
Baie Saint Paul, ou la ville des galeries d’art ! avec partout les mêmes peintures des mêmes paysages… avec les mêmes couleurs… (c’est louche, ça doit être fait par des petits chinois à la chaîne.)
Mais par contre, attention, il y a un musée d’art contemporain dans cette ville pas plus grande que Valognes (pour ceux qui situent ! 7000 habitants) avec quand même du Picasso, Tapiès, Reyberolles… Respect !

Le 2ème jour on prend le traversier gratuit pour l’isle aux coudres, histoire de se promener.

On hésite à louer des vélos, puis finalement non. Plus tard il se met à pleuvoir des cordes, on voit les gens essayer vainement de se protéger de la pluie en attendant la fin, qui ne vient pas ! Et nous on rigole, parce qu’on a un mauvais fond.
Après la pluie, on va se balader dans un petit sentier de randonnée, puis on rebrousse chemin au bout de 2 minutes attaqués par des moustiques transgéniques hyper voraces!!! Heureusement on a notre bombe anti moustiques avec 30% de DEET (et apparemment c’est beaucoup car plein de pays n’acceptent pas ce taux). Totalement nocif pour l’environnement et pour nous-mêmes d’ailleurs, mais on s’en fout, vous pouvez même pas imaginer le nombre de moustiques dans ce pays ! On se croirait en Camargue !



La météo est du genre changeante ici, on aura le temps de s’en rendre compte tout au long du voyage, en alternant pluie (et genre grosse grosse averse !) et soleil (genre chaud !). Genre quoi !

étape 1 : Québec

Nous voilà partis de bon matin pour Québec. Nous arrivons en début d’aprèm chez Denis, chez qui nous allons dormir pendant 2 jours. Vive le couchsurfing ! Il est très sympa, et nous accompagne visiter la ville, qu’il connait très très bien ! Et donc Québec est une très belle ville, très carte postale, et c’est bien agréable de s’y balader.





Le soir, Denis nous emmène voir le spectacle gratuit du cirque du soleil, vraiment excellent ! Le lieu est assez atypique puisqu’il se situe sous 2 tronçons d’autoroutes. et le thème est « le royaume de tôle ». malheureusement comme il a plu peu de temps avant le début, et qu’il risque encore de pleuvoir, le spectacle est modifié, avec moins d’acrobaties, mais on va pas se plaindre, c’était quand même super bien !


Le lendemain il pleut des cordes, donc étrangement Denis ne nous propose pas de nous accompagner !!! Heureusement il prête une cape de pluie à Charlotte (objet indispensable par ici, elle va vite s’en rendre compte !). Et qui dit pluie dit musée ! On visite donc le centre d’interprétation de la Place Royale, qui présente l’histoire de Québec… Bizarrement on est tout seuls, donc c’est cool. On en profite pour se sécher les pieds (et les chaussettes surtout) dans les toilettes !
Puis le soleil et la chaleur reviennent dans l’après-midi donc on se balade dans les rues et sur les remparts, on mange une 2ème fois au buffet des antiquaires (Guillaume adore !)  avant d’aller voir l’autre spectacle gratuit de Québec (Oui on ne fait que les trucs gratuits !!!) : le moulin à images, projections vidéos sur les silos au bord du fleuve, très chouette aussi.

le rôdeur de Québec… bouhouhouh… attention…

Dans un petit parc près de la gare, il y a un endroit avec plein de chaises fixées au sol, et des poèmes ou phrases creusées dedans, c’est chouette.
ça, ça représente le fleuve Saint Laurent (enfin on pense !)



Images des silos, un peu floues… mais quand Charlotte a l’appareil, c’est souvent flou et penché, il faudra s’y faire. (son génie créatif est incompris, c’est tout !)