étape 3 : Le Fjord du Saguenay – Sentier de la Statue

Le sentier le plus populaire de ce secteur du parc mène à une statue de la vierge qui surplombe le Fjord et qui est censée protéger les bateaux qui y naviguent. Vous allez me dire, et alors ? Et bien son histoire est intéressante parce que quand on sait qu’elle date de 1881 on se demande comment et pourquoi une bande d’ahuris serait allé mettre une statue de cette taille à un endroit aussi inaccessible !

C’est en fait un commis voyageur du nom de Charles Napoléon Robitaille qui est à l’origine de sa fabrication et qui a choisi cet endroit pour l’ériger. Il lui est arrivé deux mésaventures:

-En traversant la rivière Saguenay l’hiver pendant sa tournée, la glace casse sous son chariot et il se retrouve dans l’eau gelée priant la vierge de l’en extirper. Il s’en sort in extremis. Miracle n° 1 !

-De retour chez lui il tombe gravement malade, atteint d’une hémorragie interne contre laquelle le médecin est impuissant. Ses jours son comptés. Charles Napoléon a une famille et veut en prendre soin, il s’en remet donc une nouvelle fois à la vierge afin qu’elle lui accorde 10 ans supplémentaires en échange de quoi il fera quelque chose d’ extraordinaire pour elle. Charles Napoléon s’en tire ! Miracle n° 2 !

Il se doit donc de tenir parole et décide de la construction d’une statue. Il lui faut réunir l’argent nécessaire pour la faire fabriquer. Il commande sa statue au sculpteur Louis Jobin, une statue finalement de 3 tonnes et 8 mètres de haut en bois et couverte de feuilles de plomb.  Il choisit de l’ériger sur le cap trinité suite à une croisière dans le fjord. Pour réunir l’argent il exposera cette dernière dans différents endroits au Québec et la piété des gens fera le reste.

Pour monter la statue il aura fallu la découper en 14 morceaux et la reconstituer sur le cap, aucun moyen de l’époque ne permettant de simplifier la tâche !