Bouffe de rue

Le 1er vendredi de chaque mois, tous les foodtrucks de Montréal se rassemblent au parc olympique. Vous vous direz, voilà le jour idéal pour se taper de la bouffe de rue, y’aura l’embarras du choix! Oui,certes. Mais non. Y’a beaucoup trop de choix pour quelqu’un comme moi… c’est l’enfer!!! 🙂 J’ai déjà du mal à me décider entre 2 plats dans un resto, alors là mon cerveau était en surchauffe!

bouffe-de-rue

Y’avait un monde de dingue, je ne m’y attendais pas. On a fait un premier tour pour du beurre, juste pour voir ce qui nous plaisait. Une fois l’heureux élu trouvé, il fallait faire le line up au moins 30 minutes quelque soit le camion choisi, et évidemment j’ai choisi un camion, et quand ça a été mon tour, il n’y avait plus ce que je voulais, mais comme ça faisait 30 minutes que j’attendais, je n’allais pas dire « ah bah non je vais aller ailleurs dans ce cas » donc j’ai pris autre chose, mais qui m’attirait moins, donc j’étais un peu déçue (mais en même temps c’est de la bouffe de rue, calmons nos ardeurs, je ne m’attendais pas non plus à une explosion de saveurs dans mon palais!), mais c’était l’fun quand même! On s’est posé dans l’herbe, il faisait beau… Autre inconvenient majeur pour moi : j’ai eu le malheur de prendre une bière, donc aux 30 minutes de file pour la bouffe, ajoutons 20 minutes de file pour aller pisser! Oh yeah!!! 🙂

bouffe de rue

bouffe de rue montreal

bouffe de rue montreal

bouffe de rue montreal

bouffe de rue montreal

Soyez toujours prêts! : http://montreal.streetfoodquest.com/?noCache=1436146076690

La prochaine fois, j’hésite pas, c’est sandwich de porc effiloché de pas de cochon dans mon salon. Slurp 🙂

Publicités

Kabania

Oyé braves gens! Nous revoilà (enfin pas pour très longtemps). La reprise du travail plus un bébé plus un blog plus plein d autres trucs plates… ben ça fait qu’on a du mal à être très présent. Et puis avouons le, un enfant ça rend la vie moins palpitante question activités! MAIS ce we, on a fait un truc! Un truc cool même et surtout un truc SANS ENFANT! Yeah baby yeah! Non, nous n’avons pas abandonné notre enfant au bord de la route comme un vulgaire chien (je plaisante, pas la peine d’appeler la SPA), mais nous avons des amies awesome qui l’ont gardé un we entier! Donc nous sommes partis en amoureux à Kabania, à 1h30 de Montréal (Lanaudières) à Notre Dame de la Merci pour fêter l’anniversaire de guigui (un peu en avance).

kabania

kabania

Le concept : dormir dans une cabane, se reposer et profiter de la nature. T’arrives, tu parques le char, tu remplis 2 chariots avec tes affaires et tu empruntes tout guilleret le petit chemin qui sent la noisette qui mène à ta cabane au fond des bois! Il y a 3 types de cabanes différentes : cabanitas (pour 2), cabanes sur pilotis (pour 2 à 4) et une seule Kaboum (pour 4 à 6). Nous on est snob (ou gros?) alors on a pris une cabane sur pilotis. Il y a un bâtiment commun avec les douches, les toilettes et une cuisine avec frigo, cuisinière, évier, bbq… Dans ce bâtiment, également une grande pièce pour manger, jouer, se reposer. Un super truc de jeux d’extérieur pour les enfants (pour ces nazes qui n’ont pas d’amis trop cools et qui se coltinent leurs enfants : pas de chance!) Chaque cabane a sa balançoire, son hamac et son poêle pour faire du feu. Puis il y a plein de hamacs partout sur le site, à l’ombre, au soleil, au bord de l’eau, on a presque réussi à tous les faire!

kabania

Revenons sur la partie trop l’fun de »faire du feu »! Entendons nous, nous étions le 22 mai et il faisait vendredi soir à notre arrivée un bon gros 4° à 20h00. What the fuck nous direz-vous? (surtout sachant que le we d’avant on avait du 29°, tout ça n’a aucun sens!) Mais à toute chose malheur est bon, car premièrement ça nous a permis de pouvoir faire un feu dans le poêle de notre cabane, ce qui est méchamment cool! et deuxièmement de ne pas voir un seul moustique, pire que les plaies d’Égypte en cette saison au Québec. On a donc fait notre petit feu vers 20h30 (la fille nous a dit « faites le maintenant sinon au moment d’aller vous coucher, ça va être un sauna). Et quand nous sommes allés nous coucher, il faisait un peu chaud, ce qui était fort agréable à côté du 4° de l’extérieur. Vers 1h du mat par contre, il faisait vraiment TRÈS chaud faque qu’on a dormi sans sac de couchage, et peu vêtus en ouvrant un peu les fenêtres! On vous le dit, plutôt efficace ce poêle! Ce qui est rassurant car les cabanes sont ouvertes également en hiver, par -30°. La différence, c’est qu’en décembre, tu dois te relever à 1h du mat pour remettre une bûche, et garder une bonne température.

kabania

Bref super we, pas de pluie, du soleil, beaucoup de repos, de siestes, de somnolences, et quand même une petite randonnée de 2h parce que bon faut pas exagérer quand même. Nous sommes revenus frais et reposés, en pleine forme pour récupérer L’enfant! (À part Charlotte qui a le cou coincé depuis 1 semaine et qui ne sait plus quoi faire pour que ça passe…). Ah et puis question météo, rassurez vous, il faisait quand même bon la journée, et même au moins 22° le dimanche). Mais on avoue, on ne s’est pas baigné!

toutes les infos ici : http://kabania.ca/

Trop de choses à faire!

Le printemps s’en vient, le congé maternité est presque fini, 2 bonnes raisons pour en profiter tant qu’il est encore temps! J’ai une liste longue comme le bras de trucs à faire en 2 semaines.

Aller voir l’expo de Sophie Calle au MAC. Check.
2 oeuvres se répondent. Filmer des gens qui voient la mer pour la 1ère fois. Photographier et faire parler des gens devenus aveugles en leur demandant « la dernière chose qu’ils ont vue ». Emouvant. Oeuvre sensible. Ça s’appelle « pour la dernière et la première fois ».
Voir-la-Mer

Aller manger chez Milo et Fine, sur Beaubien. Check.
Un breton qui a ouvert un petit café/resto où l’on mange des galettes saucisses, des crêpes sucrées et du far breton principalement! C’est bon, sans chichi, pas trop cher. Le tout dans une petite pièce agréable à la déco « fait maison ». Le patron/gérant/serveur/cuistot est super sympa. En écrivant cet article, je réalise que j’ai complètement zappé de laisser le tip. Honte sur moi, c’est la 1ère fois que j’oublie… Pardonne moi Monsieur de Milo et Fine. Promis je vais parler de toi autour de moi pour me faire pardonner.

milo_fine
milo et fine

Mais attention, je fais aussi des trucs chiants comme du ménage, du rangement… n’allez pas croire que je me la coule douce (un peu mais pas que!).

Ah et modifier le fond du blog, pour passer de l’hiver au printemps. Check.

Une petite adresse fort sympathique…

On était passé plusieurs fois devant en se disant que ça avait l’air d’un chouette café. Nous le confirmons donc aujourd’hui, c’est un chouette café so bobo/hipster (bois/brique/mur défréchi/dépareillé = tout ce qu’on aime!).

moineau-masque(de toute façon, avec cette lumière, tout est beau !)

Un trop bon chocolat chaud, une super machine à café de ouf qui fait du bon café (ce qui est tout de même bien!), un joli décor : lampes, étagères, tables, chaises, bols… tout nous a plu. En plus y’a une table « interdite aux laptop » (ordi portable pour les ignares), ce qui change du starbuck!. En plus y’a des livres pour tous âges, des magazines… (et pas le magazine pourri qui date d’il y a 8 ans comme chez le médecin hein! On ne sait pas si c’est un système genre tu en déposes un, tu en prends un). Bon par contre c’est petit donc vite plein, et faut changer les bébés par terre dans les toilettes (oui c’est un point dont on se contre-fout jusqu’au jour où.) Mais c’est un détail! On reviendra, ça c’est sûr. Surtout qu’il y a un petit jardin qui ne demande qu’à être testé dans quelques mois et surtout qu’on a vu sur leur facebook des photos de gaufres et de plein d’autres trucs qui font saliver. slurp!

café_moineau_masquéOk y’a des coeurs dans le chocolat, c’est un peu cucul, mais bon… 🙂

moineau masquéle petit jardin choupi

Le moineau masqué | 912 Marie-anne Est, Montréal

Vermont : la ferme de Schelburne

Lundi matin, direction super bon brunch à la ferme de Schelburne, un peu au sud de Burlington, sur les conseils du journal La Presse : « C’est une ferme historique, biologique et écologique. L’ancienne maison des maîtres est transformée en une chic auberge donnant sur le lac, ouverte uniquement de mai à octobre. Le chef utilise tout ce que la ferme produit pour concocter son menu. Un délice de fraîcheur. Prenez ensuite le temps de parcourir cette immense demeure d’un autre temps, avant d’aller vous dégourdir les jambes sur les sentiers« . Mmmmhhh, voilà qui donne envie, il est 10h et on a la dalle, alors ça tombe bien!
Évidemment c’est complet parce qu’évidemment on n’a pas réservé… (boulets forever!) Bon tant pis y’a une petite boutique à l’entrée avec quelques trucs à manger et il nous reste des cookies… (certes un peu décevant mais bon cookies vermontois svp!) Maintenant qu’on est là, on ne va pas partir, on va donc « prendre le temps de parcourir cette demeure d’un ancien temps »!!! Il fait un temps de dingo dingue en plus… Et on n’est pas déçu, c’est effectivement magnifique de se balader dans cet immense domaine.

shelburnefarmsLa ferme

shelburnefarms

shelburnefarms

shelburnefarms

shelburnefarmsPetite cahute qui sert des sandwichs, salades… Ouf, on est sauvé! Et c’est bon 🙂

shelburnefarmsL’auberge où l’on a failli manger! Mais si, là-bas au loin!

shelburnefarms

ferme vermont

On pense qu’on aime tant le Vermont parce que ça nous rappelle la Normandie (sauf que quand il fait chaud, c’est 30° et non 21!), et qu’un petit brin de nostalgie ne fait pas de mal de temps à autre. Ça doit être les vaches qui nous font cet effet!!!

En tout cas on reviendra pour aller y manger, avec réservation cette fois-ci! Non mais!

Vive le Vermont qu’on vous dit!

C’était le temps de la cabane à sucre!

Il y a quelques dimanches de cela, Guigui et ses amis se sont empiffrés comme des sauvages à la cabane à sucre. (oui la grosse femme enceinte de 8 mois a abandonné cette idée car la digestion est plus que difficile pour ce genre d’alimentation!) Pour rappel la cabane à sucre, c’est cet endroit où l’on fait le sirop d’érable, et qui ouvre ses portes au moment de la récolte et fabrication du sirop. Ambiance un peu cantine et où l’on mange bien gras : fèves au lard, grosses omelettes,tourtières, oreilles de crisses et autres mets tout aussi copieux, le tout généreusement imbibé de sirop d’érable.

Mais là attention c’était pas n’importe laquelle hein! C’était la cabane de Martin Picard, le chef du pied de cochon, autant dire la cabane à sucre de luxe !!! La cabane à sucre qui envoie du lourd, qu’il faut réserver 4 mois à l’avance (un soir à minuit, à l’ouverture des inscriptions en ligne), et qui te coûte un bras (90 $ pour une personne tout de même) 🙂 La gang a eu un dimanche soir, pas le timing idéal mais t’as pas trop le choix dans la date…

cabane_sucre_picard1

Apparemment ça en valait la peine ! Que du léger à manger évidemment, cela va sans dire ! Et autant vous le dire tout de suite, il est impossible de tout finir. IMPOSSIBLE ! Cependant on récupère tout en doggy bag, donc pour ceux que ça inquièterait, il n’y a pas de gâchis de bouffe finalement (Ce qui permit à mademoiselle de goûter les pauvres restes que Monsieur a daigné lui ramener !)

Au menu donc de ce pantagruel repas : foie gras à l’érable, fèves au lard de ouf malade, omelette aux tripes de boeuf, saucisses, croûtons de parmesan, quenelles d’esturgeon, canard confit et farci de ses abats, gésiers, jambon à l’os, crêpes, pâtes à l’encre de seiche, boudins noirs roulés dans du cheddar, gâteau à la mousse d’érable, yogourt glacé à l’érable, tarte à la banane, meringue italienne… et pour finir : la tire d’érable, car une cabane à sucre digne de ce nom ne peut finir autrement !

cabane_sucre_picard2Et sinon elle est où la salade verte ?!

Décadent, débile, délicieux. Le seul petit hic : dormir après ça et aller bosser le lundi matin!

La cabane réouvre ses portes au moment des pommes en septembre. On espère choper des places pour tester ça ! Ça doit être pas pire non plus …

La BD au musée

bd au musee

Et tant que vous êtes au musée des Beaux-Arts, montez un étage et allez voir l’expo pour les 15 ans de la Pastèque (maison d’édition de BD québécoise). Elle est chouette, pas longue et originale.

Le principe : l’auteur de BD choisit une oeuvre présente dans le musée et imagine une histoire en BD à partir de celle-ci. Petit exemple en image d’une qu’on a bien aimé et qui est bien dans le thème Canada : c’est les collectionneurs du dimanche de Paul Bordeleau, à partir de l’oeuvre Le joueur de Serge Lemoyne.

bd au musee bd au musee bd au musee bd au musee bd au musee

Oh Peter !

Pour les amateurs d’art, on vous conseille grandement d’aller voir l’expo de peintures de Peter Doig au musée des Beaux Arts !
Grand peintre contemporain qui a déjà des rétrospectives à 54 ans, ce qui est tout de même rare. (ça laisse Charlotte pantoise et un peu jalouse, mais lui donne de l’espoir ! Ah oui faut peindre… petit détail).

100 years ago100 year ago (une des plus connues)
 
figures by a pool
figures by a pool
 
pelicanPelican
 

On aurait bien acheté celui ci-dessous mais comme il oscille entre 4 et 8 millions de dollars, on réfléchit encore, juste pour être sûr!

figures in red boatFigures in red boat

En plus de ses grandes toiles, est exposé également un travail moins connu (enfin de nous) : des affiches crées pour le studiofilmclub, centre culturel crée par Doig et un autre artiste Che Lovelace, qui projette des films chaque semaine. Et c’est bien chouette aussi.

peter doig

Mis à part ça, on peut tu parler du prix exorbitant totalement scandaleux des expos à Montréal ? 20 $ par personne pour voir l’expo temporaire! Ça demande quand même un gros effort financier pour beaucoup. Faudra pas venir pleurer si les gens vont pas dans les musées…

Les lundis quizz de chez Baptiste

Depuis le temps qu’on voulait y aller… ça c’est fait! En même temps, sortir dès le lundi soir c’est rude, ça fait mal commencer la semaine !!!

poster_quiz_night_lundis

Donc les lundis quizz, qu’est ce que c’est? Un quizz (culture générale, musique…) dans un bar tous les lundis! En équipe de 6 personnes max, il y a 3 rounds, et on peut gagner un pichet de bière à chaque round,  et le gagnant final gagne 10 dollars, oui messieurs dames ça rigole pas chez Baptiste! C’est malade!
Ce lundi le 1er round faisait honneur à la gastronomie puisqu’on nous présentait 12 photos de burgers et qu’il fallait retrouver d’où ils venaient! Ensuite une quinzaine de questions de culture générale (sport, science, art, géographie…), pas facile facile et pour finir le round où l’échec s’est fait le plus cuisant : des extraits musicaux.

SAMSUNG

Autant vous dire que quand ça concerne des trucs québécois c’est encore plus dur! La prochaine fois on prend un queb dans notre équipe 🙂 On n’a pas brillé par notre talent, mais on était pas pire quand même et on a eu du fun! Verdict : on y retourne très bientôt histoire de progresser, et puis quand il s’agit de jouer et marquer des points, Charlotte est toujours à donf !

Et pour votre culture G de burgers parce qu’on a tout bien retenu!
1. Frites Alors
2. Burger king (trouvé)
3. Le pied de cochon (trouvé)
4. Harvey’s(trouvé)
5. Dick Ann’s (trouvé)
6. La Paryse
7. Mac donald (trouvé)
8. Le Zazium (trouvé)
9. A&W
10. Wendy’s (trouvé)
11. White castle
12. Big Kahuna burger

On a clairement merdé sur le frites alors, la Paryse et l’A&W mais bon…